Description

 

L’entraînement du sportif de force mets le corps à rude épreuve, notamment au niveau articulaire, ceux qui peut entraîner des douleurs chroniques et affecter les entraînements.

C’est dans le but de préserver vos articulations que Nutriting propose le Numove, que nous avons décidé de tester.

Le Numove se présente en boîte de 120 comprimés.

Composition et ingrédients :

Quantités pour 4 comprimés :

Ingrédients Quantité
Silicium 100 mg
Extrait sec d’Harpagophytum 600 mg
N-Acétyl Glucosamine 800 mg
Chondroïtine sulfate 200 mg

[signoff predefined=”Usage recommandé par la marque” icon=”food”]Anti-agglomérant : phosphate dicalcique, N-acétyl glucosamine, extrait sec d’harpagophytum procumbens sur dextrine et silicium dioxyde, chondroïtine sulfate issu de cartilage de requin, silice colloïdale, anti-agglomérants : tricalcium phosphate, glyceryl dibehenate, stéarate de magnésium, stabilisant : croscarmellose sodique.[/signoff]

Arguments commerciaux et usage recommandé de la marque :

[lists style=”plus”]

  • complément alimentaire à base de composants naturel du cartilage et d’harpagophytum
  • utile notamment pour les sportifs
  • l’harpagophytum contribue à la santé des articulations

[/lists]

[signoff predefined=”Usage recommandé par la marque” icon=”pin”]Pour une efficacité maximale, prendre 4 comprimés par jour (2 comprimés 2 fois par jour de préférence, ou en une seule prise), au cours des repas.[/signoff]

Confrontation avec la science et analyse du produit :

Comme on peut le voir dans le paragraphe “composition et ingrédients”, le numove se compose de quatre ingrédients (on parle ici des ingrédients agissant sur les articulations, d’autres ingrédients sont présents mais servent au conditionnement en comprimés) :

[lists style=”check”]

  • Silicium : Le silicium participe à la solidité des os et des articulations. Le fait de pratiquer une activité sportive entraîne une augmentation des pertes en silicium. C’est un complément assez populaire malgré le manque d’études concernant une supplémentation chez le sportif.
  • Extrait sec d’harpagophytum : Plante également appelé griffe du diable. On se sert de la racine de cette plante. Elle est reconnue pour agir sur les douleurs articulaires et améliorer la mobilité des articulations.
  • N-Acétyl Glucosamine : La glucosamine est un précurseur de glucosaminoglycanes, un composant du cartilage. Elle retarde notamment la progression de l’arthrose et peut réduire les douleurs associées. Pour le sportif elle jouerait un rôle plus intéressant en prévention plutôt que pour pallier rapidement une douleur existante. Le N-acétylglucosamine est plus efficace que la glucosamine de base qui doit se « transformer  » en N-acétyl d’abord.
  • Chondroïtine sulfate : La chondroïtine joue un rôle similaire à la glucosamine, notamment en étant un précurseur de glucosaminoglycanes. C’est également un constituant du cartilage. L’usage de la chondroïtine chez le sportif est un peu plus controversé au vu des nombreuses études qui se contredisent. En tout cas,tout comme la glucosamine, elle démontre une action positive sur la dégradation des cartilages due à l’arthrose.
  • En parcourant le site de la marque, on apprend qu’ils respectent les normes ISO 22000 et HACCP . Les produits sont conçus en France.
  • Pour les dosages, il est difficile d’établir des conseils précis. En effet la plupart des études ont été menées sur des personnes souffrant d’arthroses ou encore sur des chevaux de course. Très peu en revanche l’ont été sur des sportifs, et le peu que l’on trouve se contredisent souvent. On parle souvent de 1,5g de glucosamine et 1,2 g de chondroïtine mais il n’y a pas de source concernant ces chiffres.

[/lists]

Nos conseils d’utilisation :

J’ai appliqué les conseils d’utilisation de la marque. Rien ne sert de prendre de grosses doses pendant de courtes période. Il vaut mieux privilégier une prise constante et assez longue afin que cela soit bénéfique.

Mon avis perso :

On l’a vu à travers l’article, ce genre de complément est à privilégier en prévention plutôt que lorsque la douleur est bien installée.

Pour ma part et après l’avoir utilisé sur une longue période (plusieurs mois), j’ai constaté tout d’abord que je n’ai pas eu de problèmes articulaires durant la période de prise,malgré des séances lourdes et une progression constante.

Je n’avais pas particulièrement de douleurs déjà présentes, hormis un coude légèrement douloureux spécialement après avoir travaillé les pectoraux ou les triceps. J’ai pu remarquer que l’articulation récupérait plus rapidement après les séances lourdes et je ne ressens pratiquement plus de gêne à ce niveau.
Au niveau de l’utilisation, le format comprimé reste pratique et les dosages font que la quantité à avaler reste très raisonnable au niveau d’une journée. Par contre les comprimés sont parfois difficiles à avaler, mais Nutriting doit ajouter aux futurs lots un pelliculage pour améliorer le confort d’utilisation.

N’hésitez pas à aller sur le site de Nutriting pour avoir des informations plus complètes sur les produits.

Promesses tenues ?

Pour ma part les promesses sont tenues et il me semble que l’on est en présence d’un produit efficace.

 

Achat :

Cliquez sur l’image pour acheter le Numove (lien non sponsorisé)

NuMove-test-avis