Voici comment se présente le No Joke que nous avons pu découvrir à travers des  videos et des projets sur le Web :

[blockquote right=”pull-right” cite=”https://www.facebook.com/NoJokeTraining”]Le concept du “NO JOKE” signifie littéralement « sans blague ». Cette discipline qui se veut sociale, combine la musculation de rue et l’enseignement de techniques de combat à mains nues. Le concept a aussi été importé dans les ghettos de Harlem [youtube url=”https://www.youtube.com/watch?v=hN_Hi0tg2Kw”] et dans les favelas de Rio de Janeiro https . Le “NO JOKE TRAINING” est né en 2007 dans les rues de Grigny (91), suite à un conflit entre deux bandes rivales. Pour tenter de canaliser leur énergie négative, certains des membres ont été invité à participer aux entraînements organisés par Kizo jusqu’en 2010. En 2012, Kizo décide de reprendre les entraînements mais cette fois pour se préparer pour le championnat “Pull and Push”. Il remporte la ceinture de champion international de traction en catégorie poids lourds le 8 septembre. Il réalise ensuite sa première vidéo de “No Joke” intitulée “Kizo Bomayé”. [youtube url=”http://www.youtube.com/watch?v=vqDLtir7JuM”]&feature=share Dans cette vidéo où il tient le rôle principal, il nous fait découvrir son univers et la mentalité qui l’anime quand il s’entraîne. Il est surnommé depuis 2012, “le chasseur de poids lourds” par les compétiteurs du milieu du Street Workout et même par la presse. En juin 2013, il remporte une deuxième ceinture en poids lourds et une troisième victoire en septembre 2013 au concours “Street Workout Tour” avec 45 rep effectuées, en battant toutes les catégories. Il été pourtant venu en chemise et en jean. Vainqueur au Master of warriors en septembre 2013, le chasseur de poids lourd a encore frappé. Kizo décide par la suite de développer et de faire découvrir son concept “NO JOKE TRAINING” lors d’entrainement tout public qu’il organise avec les membres du NO JOKE. Les 2ème et 3ème éditions ont d’ailleurs réuni plus de 150 personnes. Il ouvre une association au Brésil en mars 2014 appelée “NO JOKE BRESIL” dans le but de rassembler les jeunes et de les faire évoluer dans une activité positive qui leur permettra d’apprendre à revivre en collectivité à travers le respect et l’esprit de solidarité qu’impose ce sport. Et aujourd’hui, il souhaite investir l’Afrique afin d’y faire découvrir sa discipline et de parcourir le chemin qu’il a commencé à faire au Brésil.[/blockquote]

 

ShareFitness partagera ici même les événements qui seront organisés par le NO JOKE.

Si vous souhaitez les soutenir :

[lists style=”check”]

  • http://nojoketraining.bigcartel.com/
  • http://instagram.com/nojoketraining
  • https://www.facebook.com/NoJokeTraining

[/lists]

Un stage de NO JOKE training se déroulera en Belgique le Samedi 9 mai . Plus d’information sur la page Facebook .