On entend souvent qu’il ne faut pas faire un gros repas, ou même un repas plus « standard » juste avant d’aller s’entraîner. Pourtant, on pourrait penser que de manger juste avant un entraînement permettrait d’apporter beaucoup d’énergie afin de réaliser de bonnes performances !
Dans cette nouvelle chronique, j’aborde les 3 facteurs survenant en post-prandial qui nuisent à la performance :

– La redistribution du flux sanguin.
– L’activation du système vagal
– L’inconfort digestif

Ainsi, même si assez intuitivement il ne vous était jamais venu à l’idée de vous entraîner après un cheatmeal, vous savez maintenant pourquoi !